Fertilisation dans le profil du sol et travail profond

De nombreuses parcelles subissent une compaction du sol qui diminue leur fertilité et leur productivité. Cette compaction empêche l’exploitation totale du potentiel génétique des cultures et réduit l’efficacité des apports lors de leur croissance, principalement l’efficacité des fertilisants minéraux et organiques. Les entreprises agricoles doivent donc faire de plus en plus attention à ce problème qui devient un sujet sensible pour l’agriculture. L’une des possibilités est de restaurer la structure du sol grâce à un travail profond. Pour ce « traitement du sol », BEDNAR FMT propose le décompacteur à dents TERRALAND, qui permet aux agriculteurs de mieux travailler qu’avec une simple charrue, en fertilisant dans le profil du sol.

Fertilisation dans le profil du sol

Une méthode efficace pour le maintien d’un stock de nutriment suffisant et homogène est le labour de la partie superficielle du sol, associé au travail de la partie plus profonde du sol par un principe de « fertilisation du profil du sol ». Cette méthode innovante de fertilisation, combinée à un travail profond du sol est efficace non seulement parce qu’elle réapprovisionne le sol en nutriments essentiels, mais aussi parce qu’elle l’homogénéise et facilite l’accès aux nutriments pour les plantes. Ceci a donc un impact positif sur le développement du système racinaire de la culture. Cette méthode de fertilisation basée sur les besoins individuels des cultures doit être utilisée suite à un diagnostic des stocks du sol en chaque nutriment.

La fertilisation à deux niveaux (zones) du profil du sol nourrit en continue la culture au cours de sa période végétative. La majeure partie du fertilisant est placée plus profondément (en fonction de la culture et des conditions de sol, de 15 à 25 cm) lors du premier travail de sol. La dose restante de fertilisant qui est déterminée grâce à un diagnostic global (jusqu’à la dose maximum en Phosphore qui varie selon la culture de 40 à 50 kg P2O5/ha) est incorporée dans la couche superficielle, sous le lit de semences, peu avant le semis ou directement lors du semis (système de placement « sous la graine »).

La fertilisation par des granules sur toute la surface de la parcelle suivie d’un labour augmente la concentration en nutriments uniquement dans la couche supérieure du sol. Cette méthode de placement du fertilisant dans le profil du sol avant le semis à un impact négatif sur la croissance des racines est sur l’architecture global du système racinaire.


L’impact de la fertilisation du profil du sol sur l’architecture racinaire.

La fertilisation en profondeur a un effet positif et stimulant sur le développement optimal du système racinaire de la culture. Un développement optimal et précoce des racines primaires permet une croissance rapide des racines secondaires latérales et assure leur développement dans les couches les plus profondes. L’architecture du système racinaire développé précocement et de manière optimale par un développement profond, augmente la tolérance et la résistance de la culture aux variations de climat subies lors de la période de végétation (sécheresse ou inondation). Dans les conditions de sécheresses extrêmes, la fertilisation du profil du sol réduit l’effet sur la culture. Le fertilisant transmit au sol augmente la quantité totale de nutriments du sol (en K+, Ca2+, Mg2+) ce qui stabilise sa fertilité.

Labourer la parcelle après sa fertilisation complète entraine souvent un mélange du sol et du fertilisant qui le place dans la partie supérieure du sol. Ceci augmente donc fortement la concentration en nutriments uniquement dans sa partie supérieure, ce qui est négatif pour le développement des racines. En résulte un trop faible apport de nutriment à la plante par son système racinaire et une mauvaise résistance aux conditions extrêmes telles les sècheresses.

Lorsque la fertilisation profonde est réalisée sous le lit de semences par le semoir, elle assure une nutrition continue pour la nouvelle culture (maïs, colza, betterave) qui accélère son développement et augmente sa capacité d’absorption de nutriments.

L’impact de la fertilisation du profil du sol sur l’architecture du système racinaire – test au champ à Rychnov nad Kněžnou sur du Colza. Les cultures des parcelles ayant reçu un travail du TERRALAND et une fertilisation dans le profil du sol (25cm) ont des racines abondantes, globulaires et d’une taille approchant les 30 cm (gauche). Les racines des parcelles labourées sont plus minces, moins nombreuses et moins grandes (droite).

Charrue à dents TERRALAND TN 3000 HD7R et trémie frontale FERTI-BOX FB 2000 F d’un volume de 2000 l – cet attelage est destiné à réaliser un travail du sol en profondeur et à épandre de l’engrais dans le profil du sol.


Destruction de la semelle de labour et lutte contre la compaction

Le travail du sol répété à une profondeur constante par un labour ou un travail minimaliste produit toujours les effets négatifs du labour comme la formation d’une semelle. Dans sa globalité, le sol est plus enclin à la compaction suite au passage d’une machine lourde. De plus, l’interaction avec des conditions extrêmes à des conséquences négatives sur les propriétés du sol (sur sa porosité et sa résistance à la pénétration). La détérioration de ces propriétés ralentit la vitesse de croissance et de développement des racines et de leurs poils absorbants. Dans les sols compacts, les cultures les plus affectées sont celles qui produisent des organes souterrains comme la betterave ou la pomme de terre. Pour les cultures à racine pivotante comme le colza, le soja ou encore le tournesol, la croissance racinaire est très limitée car la racine ne peut pas pénétrer le sol compacté et se déforme. Il faut également mentionner l’orge qui ne tolère pas les conditions humides créées par une semelle de labour. Pour restructurer le sol et améliorer le régime hydrique cette semelle de labour doit d’abord être détruite. L’une des solutions est l’utilisation d’un décompacteur à dents TERRALAND de BEDNAR qui travail intensément le sol et casse la semelle de labour, même dans les sols les plus profonds. Lutter contre la compaction du sol demande plus d’une saison, mais dès la première année vous pourrez constater des améliorations comme une meilleure absorption de l’eau de pluie ou l’augmentation de vos rendements.

Charrue à dents TERRALAND TO 6000 et trémie conçue pour être attelée à la suspension arrière FERTI-BOX FB 3000 d’un volume de 3000 l – cet attelage est destiné à fournir des rendements journaliers élevés en termes de travail du sol en profondeur et d’épandage d’engrais dans le profil du sol.

Charrue à dents TERRALAND TN 3000 HD7R et trémie portée FERTI-BOX FB 1500 TN d’un volume de 1500 l – cet attelage est destiné aux petites fermes qui souhaitent travailler le sol en profondeur et épandre de l’engrais dans le profil du sol. La trémie peut faite partie intégrante d’une charrue à dents neuve ou elle pourra être associée aux anciens modèles.


 

BEDNAR FMT s.r.o.

© 1997 BEDNAR • FMT s.r.o. • Dlouhá Ves 188 • 516 01 Rychnov nad Kněžnou – Česká republika